(Maestro) Juan Leal

photo : Maurice Berho
photo : Maurice Berho

La première fois que nous l’avons vu toréer il ne s’appelait pas encore Juan et il était haut comme trois pommes. Un petit bout de chou, une muleta à la main sur la place du forum à Arles. Aujourd’hui Juan Leal a 21 ans et des cheveux couleur de miel. Et le chemin qu’il a parcouru depuis la place du Forum est énorme, au sens propre (il vit aujourd’hui à Séville) comme au sens figuré. C’est devenu un homme, un homme intelligent qui a su faire les bons choix.

Dès qu’il a pu, il a quitté Arles pour l’Espagne. Tout d’abord élève de la prestigieuse école taurine d’El Juli à Arganda del Rey près de Madrid, il s’est maintenant installé dans la belle Séville…

Cela n’a surement pas été facile pour Juan de tout quitter, d’être loin des siens. Mais il savait que c’était le prix à payer. Faire des sacrifices, travailler dur, pour être un des meilleurs… Et la récompense la voilà. Demain il prendra l’alternative dans les Arènes de Nîmes, des mains de Sébastien Castella (tiens donc… un autre français qui s’est « exilé » très jeune en Espagne, pour mieux réussir, et qui a plutôt pas mal réussit non ?). Un mano à mano prestigieux, et bien mérité. Demain…

Demain, nous verrons un homme réaliser son rêve d’enfant. Suerte Juan, que cette alternative soit belle et qu’elle soit le début d’une grande carrière.

Écrire commentaire

Commentaires : 0